Breaking News
Home > Actualités > Arnaud Humbert acteur humain
Le métiers de Comédien pour les nuls © Visuel par ARTFLO et Audace
Le métiers de Comédien pour les nuls © Visuel par ARTFLO et Audace

Arnaud Humbert acteur humain

Rencontre avec un comédien seine-et-marnais, Arnaud Humbert, talentueux et plein de lucidité sur son métier !

Arnaud Humbert comédien par nature

Arnaud Humbert
Arnaud Humbert

Qu’est-ce qui t’a poussé vers la comédie ?
J’aime bien jouer, interpréter des rôles, faire rire et pleurer. Au collège, j’ai vu une série à la télévision avec des jeunes qui montaient un spectacle, avec un metteur en scène qui les dirigeaient, je ne sais pas pourquoi cela à « tilter » en moi, j’ai voulu devenir metteur en scène, cela m’a pris vers 14-15 ans. J’ai réellement commencé le théâtre au Lycée Martin Luther King (à Bussy-Saint-Georges). J’ai ensuite commencé à apprendre mon métier au Cours Florent pendant trois ans (danse, théâtre, jeu d’acteur…).

A la sortie du Cours Florent, j’ai monté deux spectacles « Cuisine et dépendances », joué pendant près de deux ans dans le théâtre de Nesle et la « Pléiade militaire », joué neuf fois dans deux théâtres parisien.

J’ai aussi participé à un court-métrage « Hot-dog » et à chaque fois que je rencontre une personne par rapport à ce court, cela ne m’apporte que des choses positives qui font avancer ma carrière.

Quel est ton actualité ?
L’actualité, c’est mon one-man show « Et si c’était moi ? », déjà joué 50 fois dans des théâtres à Paris. J’ai aussi « Mariage jours J », qui est une pièce que j’ai co-écrite avec Nicolas Van Beveren, il y a trois ans, que j’ai déjà jouée personnellement à Bussy-Saint-Georges et à Paris. La pièce est remontée par une nouvelle compagnie, pour être jouée de mars à mai 2011, tous les jeudis. Je fais aussi un peu de publicité (je suis le Stan de Pizza Hut) et des petits rôles de comédiens.

Je vais aussi participer à une série qui s’appelle « Bavures » d’Ange Jisa (le réalisateur). C’est une web-séries avec déjà quatre épisodes écrits. Nous espérons les tourner fin mars 2011. Le sujet de « Bavures », c’est quatre jeunes qui filment l’assassinat du maire de Noisy-le-Grand. Ils se rendent compte que c’est des policiers qui ont assassiné le maire, et ils se font donc poursuivre par ces policiers, qui sont des ripoux.

C’est toute l’aventure de ces jeunes qu’il va pouvoir être possible de suivre durant toute une saison. Le premier épisode, diffusé sur le net, sera totalement gratuit, les autres seront en mode payant mais pas très cher.

Tu n’as rien contre le maire de Noisy-le-Grand ?
Non pas du tout, je ne connais pas ce monsieur. Je serais ravi de jouer mon one-man show à Noisy-le-Grand (rires).

La « Fée Mito ou la petite boutique des mensonges », sera à nouveau jouée dans les prochains mois ?
Oui, c’est une super comédie musicale pour les tous petits et pour les grands, avec trois comédiens et une musicienne qui fait la voix. Ce spectacle a très bien marché, nous avons joué près d’un an au Funambule à Paris. Nous allons bientôt faire de nouvelles dates dans un théâtre, c’est sûr ! Au plus tard en septembre…

Je suis persuadé que ce spectacle va cartonner car il est de très bonne qualité (ndlr écrit par Camille Bardery et Agnès Imbault). Ce spectacle c’est vraiment une merveille, pour nous les comédiens, pour les enfants, pour les adultes.  Il est source de belles rencontres et belles choses, nous espérons le jouer un jour en Seine-et-Marne !

Ton rôle dedans ?
Mon rôle en tant qu’être humain, je suis comédien, chanteur, un peu cascadeur ! Mon rôle en tant qu’acteur, je suis Jean-Claude Labourde, ministre de la reine Adé. L’histoire, c’est celle de la Fée Mito qui est depuis 10 ans dans un endroit tout miteux, elle fabrique des mensonges, mais ils n’ont aucun effet, car nous sommes dans un monde où tout se passe bien, où il n’y a pas de mensonges.

Sauf qu’ un jour après 10 ans de silence, la Fée Mito commence à les distribuer malicieusement aux enfants et ça marche, nous ne sommes plus habitués à cela et notre objectif avec la reine, c’est de l’en empêcher, d’empêcher aux enfants de dire des mensonges.

Comédien et auteur de pièces

Revenons d’abord à « Mariage jours J », la pièce parle de quoi ?
Le sujet porte sur la difficulté de s’engager avant le mariage. La mariée, le jour du mariage, a de gros doutes et n’est plus sûre d’elle. Elle décide de s’enfermer dans sa chambre et de réfléchir, c’est le lieu où va se passer plein de rencontres, avec son frère, sa copine, un ex de l’école primaire qui va venir et lui faire une déclaration d’amour… Il va en découler plusieurs situations cocasses. L’histoire, c ’est toute cette question d’engagement que vont se poser directement ou indirectement tous les personnages.

Tu participes à la mise en scène ?
Non, c’est Audrey Jean, qui fait la mise en scène des nouvelles représentations. Je participe au travail d’écriture. Nous avions au départ développé, avec Nicolas Van Beveren, plus une comédie romantique. Audrey, c’est moins appuyée sur le côté romantisme, à mon grand désarroi, et elle a voulu développer plus le côté comédie.

Arnaud Humbert : Et si c'était moi ?
Et si c’était moi ?

Ton actualité personnelle c’est aussi « Et si c’était moi ? »…
Oui, l’aventure du one-man show « Et si c’était moi ? » a débuté un jour où un Lamine Lezghad m’appelle pour le remplacer sur trois quatre dates au départ. J’écrivais déjà avec Nicolas Van Beveren, qui est un ami depuis le lycée, et aussi mon metteur en scène sur ce spectacle, des sketchs mais nous étions loin d’avoir fini ! Le délai d’un mois pour remplacer Lamine, nous a boosté pour terminer l’écriture du spectacle « Et si c’était moi ? ».

J’ai joué une première tournée d’environ 40 dates à Paris. Après une première saison, qui s’est très bien terminée, j’ai rencontré Imagin’Air Production, qui m’a permis de jouer une date au Studio International des Arts de la Scène, joué en novembre 2010.

Le studio a aimé et m’a permis de jouer une deuxième date en janvier 2011. Et à partir de mars 2011, sur quatre dates, je suis à la Petite Loge, qui est le plus petit théâtre Parisien. Le théâtre a aussi aimé le spectacle et veut le défendre. Je commence à avoir un public, des fidèles, des personnes qui font venir d’autres personnes… Chaque date me sert pour la date d’après, je commence à prendre pleinement confiance.

Et la mise en scène dans tout cela ?
Je fais une petite pause pour l’instant mais dès que l’occasion se représente avec une bonne pièce, je m’y remets !

Une dernière question, je t’ai vu plusieurs fois dans des rôles comiques, mais tu as envie de jouer aussi d’autres rôles ?
Oui, « Bavures » par exemple ce n’est pas du tout comique. J’aime bien les choses fortes, que ce soit dans la comédie, dans le drame… et surtout du texte et un bon scénario. Après, c’est à moi de faire que le personnage ressorte et existe. Je n’ai pas de plan de carrière, j’ai envie de faire un film d’action, un mélodrame, des séries comiques…

Le site officiel d’Arnaud Humbert

Article de 2011, mis à jour en 2014

Check Also

Boîte à livre à Montereau © Adobe Stock

Boîte à livres à Montereau

Depuis ce vendredi 9 mars 2019, les Monterelais peuvent découvrir une « boîte à livres …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.