Breaking News
Home > Actualités > Association Koud’Ju
Koud'Ju Festival les 10 ans
Koud'Ju Festival les 10 ans

Association Koud’Ju

L’Association Koud’Ju a été crée en novembre 2002, interview avec les deux permanents : Fabrice et Aurélien.

Quel est l’origine de la création de l’association ?

Elle a été créée, pour faire du développement de projet avec des groupes (management et booking), et dans la foulée pour faire un festival. L’aventure a commencé fin 2003, début 2004. En 2002, il y avait une dizaine de personnes. C’étaient plusieurs musiciens qui se côtoyaient à travers différentes formations. Nous avons eu cette envie commune d’essayer de développer des projets ensemble en s’aidant mutuellement et en essayant de participer à l’animation culturelle locale, notamment au travers du Festival.

Le festival s’est-il inscrit avec l’idée qu’il n’y avait pas assez d’animation musicale sur le secteur ?
Pas forcément des formats de diffusion musicale existaient déjà, c’était pour proposer une autre idée. Le premier partenaire était le Centre Culturel La Fontaine et la ville de Brie-Comte-Robert. Par ailleurs, nous étions déjà membres du réseau « Pince Oreilles », ce qui nous a permis d’avoir de nouvelles salles partenaires au fil des années. Le festival est toujours resté à Brie-Comte-Robert mais, par contre, comme partenaires nous avons l’Empreinte (Savigny-le-Temple), les 18 Marches (Moissy-Cramayel), les Cuizines (Chelles), l’Espace Lino Ventura (Torcy)… cela varie en fonction des années et de l’actualité de chacun ! Nous avons aussi des partenaires et des aides en communication, matériels, bénévoles…

Koud'Ju Festival les 10 ans

Actuellement vous êtes combien dans l’Association Koud’Ju ?

Nous deux (Fabrice et Aurélien), et évidemment, comme dans toute association, un bureau de trois personnes (secrétaire, trésorier et le président). Nous avons énormément d’aides sur la partie festival (bénévoles, intermittents…). Mais au quotidien sur la partie développement d’artistes nous sommes seuls.

Quelle est l’évolution depuis 2002 ?
Le concept de l’association est resté le même, nous avons cependant essayé d’améliorer d’intégrer de nouvelles idées au fur et à mesure des années. Dans le développement d’artistes, nous accompagnons depuis quelques temps des compagnies théâtrales. Pour le festival, nous avons étoffé les partenariats, nous avons mis en place une partie « écologique » : réduction des déchets, optimisation de la consommation d’énergie, participation d’artisans locaux, covoiturage…

Au bout de 10 ans, quel bilan en tirez-vous ?
Un bilan positif ! En tout cas au niveau moral, puisque pour cette dixième édition, nous avons eu environ 100 participants, une soixantaine de bénévoles, et 1 200 festivaliers sur les trois jours ! Nous avons rajouté une journée, cette année, pour revenir aux sources du festival et, comme pour la première édition nous avons eu comme salle la Fontaine. En tout le festival se déroulait sur deux espaces, de plus nous avions aussi un village associatif.

Quand décidez de la programmation, de l’organisation du prochain festival ?
Dès maintenant (ndrl environ 2 semaines après le 10ème festival). Il y a d’abord le bilan de l’édition qui vient de se terminer. Il a le côté administratif à régler, puis ensuite vient le moment de cogiter sur la prochaine édition.

Le festival n’est jamais sorti de Brie-Comte-Robert ?
Il y a sept ans en 2006, nous sommes allés à Savigny-le-Temple. Cela fait 5 ou 6 ans que nous sommes au Safran (à Brie). Nous avions pensé à faire cela aussi en extérieur, mais c’était trop de contraintes en logistique ! Et puis, nous avions encore de l’espace au Safran, nous avons donc opté pour cette solution.

Le festival vous prend du temps, mais votre activité première reste la production et la diffusion musicale ?
Historiquement, nous étions une association dont la finalité était le booking sur la musique (diffusion) avec plusieurs formations. Chemempa est la plus ancienne formation active (après Chekele, qui n’est plus vraiment en activité). Il y a aussi Les Perfects Idiots (groupe de Rock) et récemment Abdul and The Gang.
Depuis 4 ans, nous nous sommes ouverts au théâtre avec deux compagnies : la Compagnie Obrigado et la Compagnie Canon. Nous avons avec ces compagnies cinq spectacles qui tournent autour du burlesque, avec plusieurs esthétiques pour le jeune public et les « amateurs » de comédie.
Nous avons donc un « catalogue » de huit formations entre le théâtre et la musique. Cela représente entre 60 et 80 dates par an sur la France Entière, mais nous avons évidemment plus de relations au niveau départemental et régional.
La première actualité pour 2014, c’est Chemempa qui va sortir un nouvel album, le 3ème , mais ce sera le premier pour la nouvelle formation du groupe, c’est donc une étape très importante pour nous. C’est une nouvelle sonorité musicale ce nouvel album : un groupe reggae avec une énergie rock !

Plus d’information sur l’Association Koud’Ju : www.koudju.com

Photos et visuels Association Koud’Ju

Check Also

Pink Cabaret au Millésime

Pink Cabaret

Le show annuel de Pink Cabaret a lieu cette année le 29 juin 2019 au …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.