Breaking News
Home > Actualités > La France qui gagne… à être connue
Beaune Hotel Dieu l'un des lieux du livre © Martin M303 / Adobe Stock
Beaune Hotel Dieu l'un des lieux du livre © Martin M303 / Adobe Stock

La France qui gagne… à être connue

Frédéric Nicolas est passionné par son métier : le journalisme. Il a déjà écrit pour de nombreux quotidiens et revues : L’Est Républicain, Le Bien Public-Les Dépêches, Le Figaro Etudiant, L’Express, Rustica… Il est aussi l’auteur de plusieurs guides touristiques sur l’Essonne, Disneyland Paris….

La France qui gagne… à être connue

Il est enfin le créateur  d’un site précurseur sur Internet traitant du tourisme et de l’économie. L’idée d’écrire « La France qui gagne… à être connue. Patrimoines historiques, vignobles et richesses humaines » lui est donc naturellement venue. Rencontre avec l’auteur.

Pourquoi avoir choisi un livre qui parle du tourisme au travers de lieux économiques et industriels ?
J’ai choisi des sites souvent peu connus des grands médias comme l’usine de Buyer, dans les Vosges, rencontrée en 2009, en pleine crise. Depuis 50 personnes ont été embauchées dans cette PMI grâce à un sens de l’innovation puissant et un positionnement haut de gamme. C’est une pépite des arts de la table qui exporte dans le monde entier, y compris en Chine.

Mais aussi le site classé Unesco de Salins-les-Bains qui a exploité le sel pendant des siècles ; il est intimement lié au développement économique de la France.

Ou bien le site de l’usine de mats éoliens, à Dijon qui s’est installé à proximité du canal de Bourgogne, pour un acheminement européen post-pétrole. Mon grand-père était couvreur et j’ai longuement travaillé à proximité des ouvriers dans le Nord Est notamment. Cette culture ne m’est pas étrangère et je la respecte. C’est eux qui ont bâti la France actuelle.

La France qui gagne... à être connue
La France qui gagne… à être connue

Comment as-tu sélectionné les lieux et pourquoi ?
J’ai tenté de sélectionner 35 destinations qu’on peut découvrir le temps d’un week-end, d’une semaine ou d’un mois pour les plus disponibles, si possible dans des endroits authentiques, pas trop urbanisés (sauf les deux derniers chapitres).

35 destinations à découvrir

Evidemment, je parle de la Bourgogne, ma région de cœur mais aussi de la Lorraine et de la Franche-Comté où j’ai travaillé de manière très intense en presse quotidienne, en moyenne douze heures par jour.

Mais aussi de zones de production de vin. Leur savoir-faire est millénaire, comme l’atteste le récent classement Unesco des climats de Bourgogne, structurés par les moines cisterciens et bénédictins il y a mille ans. Presque tous les vignobles sont évoqués dans la France qui gagne…à être connue. La filière vins représente 800 000 emplois non délocalisables quand même ! Le monde entier nous regarde et nous envie souvent.

Ce n’est pas ton premier livre, mais par contre la thématique est toujours le tourisme, c’est un domaine qui te passionne au niveau journalistique ?
Après avoir co-écrit un Petit Futé sur l’Essonne et un guide sur Disney il y a plus de dix ans, ainsi qu’un livre portraits/recettes de cuisine de femmes d’un quartier d’Antony, je m’intéresse depuis dix ans à l’économie des PME, PMI et TPE et je sais à quel point leur rôle est essentiel à l’innovation de notre pays.

Le tourisme est à mon avis d’un excellent niveau mais mériterait d’être mieux valorisé, niches par niches. Des confrères comme Michel Bonduelle, précurseur des voies vertes en France ont démontré que c’était possible. La randonnée et le retour d’un tourisme culturel grand public me semble accessible à toutes les générations. Complété avec le retour aux villages d’une nouvelle génération, à l’inverse de mai 68, le tourisme lent et authentique devrait, je l’espère progresser fortement dans les années qui viennent.

En savoir plus sur et commander le livre : La France qui gagne… à être connue. Patrimoines historiques, vignobles et richesses humaines

Page Facebook du livre

Check Also

Boîte à livre à Montereau © Adobe Stock

Boîte à livres à Montereau

Depuis ce vendredi 9 mars 2019, les Monterelais peuvent découvrir une « boîte à livres …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.