Breaking News
Home > Actualités > Repères historiques Vaux-le-Vicomte
Vaux-le-Vicomte Castle
Le Château de Vaux-le-Vicomte

Repères historiques Vaux-le-Vicomte

Le château de Vaux-le-Vicomte est le monument historique privé le plus important de France, situé à moins d’une heure de Paris. Il propose donc une découverte unique.

Un château familial et chaleureux !

Depuis 1967, date à laquelle le Comte Patrice de Vogüé reçoit en cadeau de mariage le château de Vaux-le-Vicomte.  Il a ensuite à coeur avec sa femme et ses fils de rendre cette demeure vivante et chaleureuse pour les visiteurs. Le public peut ainsi découvrir une trentaine de pièces, des salons d’apparat aux cuisines, toutes magnifiquement meublées. Elles sont aussi décorées de façon très raffinée avec des photographies de famille et l’hiver avec des feux dans les cheminées.

Une autre préoccupation majeure de la famille Vogüé est de réhabiliter la fascinante histoire de Nicolas Fouquet, premier propriétaire du château, son rôle auprès de Louis XIV, son apport majeur dans le domaine artistique, sa rivalité avec Colbert, son retentissant procès.

Les Jardins de Vaux
Jardins de Vaux-le-Vicomte

Repères chronologiques Vaux-le-Vicomte

1615 Nicolas Fouquet naît à Paris dans une famille de riches magistrats. Il est le troisième enfant de Marie de Maupéou et François Fouquet. Ce dernier est l’homme de confiance du cardinal de Richelieu pour les affaires maritimes et commerciales.

1631 Après des études au collège jésuite de Clermont, Fouquet devient avocat au Parlement de Paris. Puis il rentre comme conseiller au Parlement de Metz à partir de 1633.

1636 Il achète une charge de maître des requêtes.

1638 Naissance de Louis XIV, fils de Louis XIII et d’Anne d’Autriche. Il succède à son père à l’âge de cinq ans. Mais il assume réellement le pouvoir, à la mort de Mazarin en 1661.

1640 Premier mariage de Nicolas Fouquet avec Louise Fourché avec qui il aura un enfant.

Nicolas Fouquet achète Vaux-le-Vicomte

1641 Le 1er février, Fouquet achète le domaine de Vaux. Pendant deux siècles le château avait été la propriété d’une famille de magistrats, les Lotin de Charny.

1642 Intendant de Police, Justice et Finances auprès de l’Armée du Nord, il devient l’homme de confiance de Mazarin.

1648 La France connaît une période de troubles économiques, politiques et sociaux, déclenchant une fronde parlementaire. Elles est ensuite suivie de la Fronde des princes tentant de limiter le pouvoir de la monarchie. Fouquet se range ainsi au service du roi et de Mazarin.

1650 Fouquet devient procureur général du Parlement de Paris.

1651 Veuf, il épouse en second manage Marie-Madeleine Castille, issue d’une famille de parlementaires. Ils auront quatre enfants.

1653 Fouquet est nommé surintendant des finances par le cardinal Mazarin. Il a pour tâche de renflouer le trésor royal. Ce dernier a fait banqueroute en 1648. Il connaît une ascension rapide et s’enrichit donc considérablement.

1655 Fouquet décide d’édifier une demeure digne de son prestige : il choisit Vaux. Pour mener à bien son projet, il s’entoure de l’architecte Louis Le Vau, du peintre Charles Le Brun et du jardinier du roi André Le Nôtre.

1656 Fouquet signe les plans de Le Vau. Grâce aux moyens colossaux mis en ouvre, le chantier avance rapidement. Le Nôtre débute les travaux des jardins.

1658 Le gros ouvre et la couverture du dôme sont achevés. La manufacture de tapisserie de Maincy est créée à côté du château (après la chute de Fouquet, elle deviendra pour le service de Louis XIV la manufacture des Gobelins).

1659 Mariage de Louis XIV avec l’infante Marie-Thérèse.

Arrêt de Nicolas Fouquet

1661 Après avoir réussi à juguler la Fronde et à rétablir le calme dans le pays, Mazarin meurt le 9 mars 1661. Fouquet, qui a contribué à redresser les finances du royaume, espère alors succéder au cardinal en qualité de premier ministre. Colbert brigue aussi la place de premier financier du royaume. Il fomente un complot contre le surintendant. Ce complot prend la forme d’une demande formulée par le roi d’admirer les embellissements de Vaux.

En son honneur, Fouquet donne le 17 août 1661 une fête somptueuse. Cette dernière lui vaut son arrestation par d’Artagnan, capitaine des mousquetaires, le 5 septembre, à Nantes. Meubles, tapisseries, statues et tableaux sont réquisitionnés et partent pour Versailles. Le roi fait juger le surintendant devant un tribunal d’exception. Il est condamner à une peine exemplaire ! Fouquet est emprisonné à vie dans la forteresse de Pignerol où il mourra le 23 mars 1680.

Le retour à Vaux

1673 Après dix années d’exil, Marie-Madeleine Fouquet peut rentrer à Vaux. Avec son fils aîné, le comte de Vaux, elle reprend le domaine en main. Elle le fait fructifier, règle les dettes de son mari en vendant notamment des ouvres qu’il avait commandées. Mme Fouquet devra ainsi attendre quinze ans avant que le roi ne l’autorise à rendre visite à son mari. Leurs enfants ne seront pas admis à la Cour jusqu’à la mort de Louis XIV.

1705 Le comte de Vaux meurt sans postérité et sa mère décide de vendre le château au maréchal de Villars, duc et pair de France.

1764 Le fils du maréchal de Villars cède le domaine au duc de Choiseul-Praslin pour faire face à des dettes. Le duc sera ministre des Affaires étrangères et ministre de la Marine sous Louis XV. Les Choiseul-Praslin réussissent à sauver le château de la démolition sous la Révolution. Vaux reste donc leur propriété mais à la suite d’un drame familial (en 1847, le cinquième duc assassine son épouse et se donne la mort), le château, délaissé, se dégrade rapidement.

Plan du château de Vaux-le-Vicomte
Plan château Vaux-le-Vicomte © Vaux-le-Vicomte

Alfred Sommier rachète Vaux-le-Vicomte

1875 Mis en vente par la famille Choiseul-Praslin, le château est menacé de démembrement et de destruction partielle. L’industriel Alfred Sommier, à la tête de l’une des cinq premières raffineries de sucre françaises, achète le château. Ensuite, il se lance dans une longue restauration, aidé par l’un des meilleurs architectes de l’époque, Hippolyte Destailleurs. Les premiers travaux vont au plus urgent notamment la consolidation des toitures, des plafonds et de certains murs intérieurs.

L’industriel remeuble le château dans le goût du XVllème. À cette épouque, il ne restait plus en effet que deux tables, quelques tableaux, des statues et un corps de bibliothèque. La restitution totale du domaine comprend la restauration des jardins. Cela demandera vingt-cinq ans de travaux.

1929 Le château, les communs et les jardins sont classés monuments historiques. L’ensemble du domaine le sera en 1965.

1967 Le Comte Patrice de Vogüé reçoit en cadeau de mariage le château de Vaux-le-Vicomte.

2006-2010 Rénovation de la toîture du château de Vaux-le-Vicomte.

2009 Début de l’exposition consacrée à Nicolas Fouquet.

2013 Le château fête mes 400 ans d’André le Nôtre.

Source Connaissance des Arts, HS n°196, Vaux-le-Vicomte 2005. Mise à jour 2013. Copyright visuel Vaux-le-Vicomte, Photos Patrick M.

Check Also

Le Département labellise les « Villages de caractères »

Village de caractère de Seine-et-Marne

La label « Village de caractère » de Seine-et-Marne traduit tout d’abord la volonté de …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.