Dernières nouvelles
Accueil > Sorties > Château de Jossigny
Château de Jossigny © Aurelie France / Adobe Stock
Château de Jossigny © Aurelie France / Adobe Stock

Château de Jossigny

Le domaine de Jossigny est mentionné pour la première fois en 1359 : Pierre d’Orgemont (1315-1389) y achète une ferme avec un colombier, un jardin et 142 arpents de terre. Ses descendants revendent le domaine à la fin du XVIème siècle à Jacques Robert, bourgeois de Paris qui le donne à sa fille Barbe pour son mariage en 1577 avec Jacques de Bragelongne, conseiller maître de la Chambre des Comptes. Il s’y fait construire un manoir entouré d’un jardin ordonnancé.

Un château unique

En 1704 le domaine passage par mariage à la famille d’Augustin Leconte des Graviers, conseiller à la Cour des Aides, issue d’une famille de parlementaires. Son fils Claude-François entreprend vers 1743 ou 1753 de reconstruire le bâtiment et les communs, vraisemblablement d’après les plans de l’architecte Jacques Hardouin Mansart de Sagonne, petit-fils de Jules Hardouin Mansart, architecte de Louis XIV. Le parc est redessiné. La famille Leconte des Graviers se partage alors entre son hôtel particulier parisien et Jossigny à la belle saison.

Le domaine et la famille traversèrent la Révolution sans encombre car le propriétaire d’alors n’émigra pas. Il fut même autoriser à chasser. Claude-Eléonore Leconte des Graviers élève des moutons mérinos remarqués pour la qualité de leur laine. En 1810, le domaine est élevé en majorat-baronnie. Le bâtiment est dorénavant dénommé « Château », n’étant jusque-là que la maison de campagne d’une famille de robe. Le XIXème siècle est marqué par des procès internes à la famille pour des problèmes d’héritage.

L’État propriétaire de Jossigny

En 1870, le château est occupé par les Prussiens qui y commirent de nombreux dégâts. Puis en 1884, Charles de Roig épouse Marie-Clothilde des Graviers. Il fait ainsi entrer Jossigny dans les biens de cette famille de militaires. Leur fils, le baron Guy de Roig poursuit les campagnes de restauration menées par ses parents. Il rachète les terres dispersées du domaine pour le reconstituer. Le château et son mobilier sont classés Monuments historiques en 1942. Sans héritier direct et souhaitant ouvrir le château au public tout en le conservant tel quel, le baron de Roig fit don de Jossigny à l’État en 1949 et y résida jusqu’à sa mort en 1975.

Texte issu du Communiqué de presse Jardins, Arts et compagnie

Check Also

Parc des Capucins à Coulommiers

Vélo de Coulommiers à Crécy-la-Chapelle

Balade à vélo de Coulommiers à Crécy-la-Chapelle Ce tronçon du circuit de « la Brie ...

Laisser un commentaire