Breaking News
Home > Actualités > La Forêt de Fontainebleau

La Forêt de Fontainebleau

Présentation de la Forêt de Fontainebleau

Il y a 1 000 ans environ, la forêt de Fontainebleau se nommait encore la Forêt de Bière. Dès 1528, François Ier, s’attache à la forêt pour ses nombreuses possibilités de chasse (l’une des grande passions de François Ier).

Sous le règne de Louis XIV, des études faites sur la Forêt de Fontainebleau, laisse apparaître qu’elle est seulement boisée à 13% de ses possibilités. De grands travaux sont alors mis en place par Colbert, avec au bout de nombreuses plantations.

Carte de la Forêt de Fontainbleau
Carte de la Forêt de Fontainbleau

Plus de 6 000 ha sont boisés en 1716, puis en 1830, 6 000 autres (principalement des pins). Dès 1849, avec les premiers trains, de nombreux touristes se précipitent dans la forêt. En raison de ces multiples boisements et aménagements, la Forêt de Fontainebleau est considérée en grande partie comme une création de l’homme.

Une très grande forêt

La Forêt de Fontainebleau est l’une des plus grandes et plus belles forêts de France, elle s’étend sur 17 702 ha (auxquels il faut ajouter les 3 300 ha de la forêt domaniale des Trois Pignons).

Le tour complet de la forêt représente plus de 100 kilomètres. La Forêt de Fontainebleau offre une diversité de paysages et promenades. Elle accueille près de 13 millions de visiteurs chaque année (essentiellement des franciliens). Le tourisme avait débuté dès les années 1820 avec les peintres naturalistes de Barbizon.

Les activités sont nombreuses

– promenade et randonnée sur 1 100 km de routes forestières et 300 km de sentiers balisés,
– l’escalade sur plus de 130 circuits balisés,
– l’équitation avec plusieurs clubs hippiques présents dans les environ,
– la course d’orientation,
– l’observation par des visites guidées organisées notamment par les Amis de la Forêt de Fontainebleau et l’Office National des Forêts (se renseigner à la Maison Départementale du Tourisme à Fontainebleau).

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les randonneurs et les grimpeurs ne représentent qu’une faible partie de ces 13 millions de visiteurs. C’est donc devenu au fil des siècles un lieu incontournable du tourisme en Seine-et-Marne.

La faune et la flore de la Forêt de Fontainebleau

La faune et la flore de la Forêt de Fontainebleau sont l’une des plus riches de France, notamment :
– côté flore : plusieurs variétés de chênes (44% des arbres), des hêtres (10% des arbres), des châtaigniers, des érables, des bouleaux, des pommiers, des pins sylvestre et des pins laricio (40% des arbres), des épicéas communs, des séquoias géants, du houx, des noisetiers, du buis, des prunelliers, du gui, du lierre, des ronces, des fougères mâles, des fougères femelles, des jonquilles, des violettes des bois, des champignons (comestibles et vénéneux-mortels)…
– côté faune : des cerfs, des chevreuils, des renards, des sangliers, des lapins, des lièvres, des écureuils, des blaireaux, des hérissons, des rouge-gorge, des mésanges bleues, des faisans, des pics noirs, des chouettes, des grives, des éperviers, des merles, des grenouilles, des couleuvres à collier, des vipères, des papillons…

Cette diversité de faune et flore donne un cachet unique, il va de soi que les promenades et les activités en Forêt de Fontainebleau doivent se faire dans le respect de la nature et de ses « habitants« .

La caverne des Brigands

Ainsi nommée car elle a été le repaire de la célèbre bande à Tessier, sous le règne de Louis XV. Elle comporte deux issues, elle se situe non loin des gorges d’Apremont.

Le grand point de vue des Gorges de Franchard

Grand panorama avec une vue superbe sur les gorges, la plaine d’Arbonne, le Mont-Rouget.

La Plaque Paul Merwart

Elle se situe au niveau de la caverne d’Angas, elle honore le peintre Paul Merwart qui a souvent peint dans la forêt de Fontainebleau. Il fut également le peintre officiel du ministère des colonies, puis celui de la marine.

Le Puit des Ermites de Franchard

Il se situe dans les Gorges de Franchard. Ce puits est le dernier présent dans la Forêt de Fontainebleau. Construit en 1813, il servait au départ pour la chasse. Il est visible derrière une porte munie d’une grille.

Gorges de Franchard
Gorges de Franchard

La Roche Éponge

Ce fut longtemps l’un des endroits les plus visités de la forêt. Il fut même envisager devant le succès rencontré par cette roche de la déplacer dans le centre-ville de Fontainebleau. Mais devant les moyens à employer et le poids de la roche, ce projet fut abandonné, pour le plus grand bonheur des promeneurs d’aujourd’hui. Elle se situe dans la plaine du fort des Moulins.

Autres lieux

La Belle-Croix, le Bilboquet (roche), la Butte de Saint-Louis, le Chêne Captif, la Croix de Franchard, la Croix du Calvaire, les Gorges d’Apremont, les Gorges de Franchard, les Gorges du Houx, la Mare aux Canards, la Mare au Sanglier, le Massif du Rocher des Demoiselles, le Mont-Aigu, le Mont-Chauvet, le Mont-Morillon, le Mont-Ussy, le Rocher d’Avon, le Rocher de Bouligny…

Photos Patrick M – Carte CM

Check Also

Pink Cabaret au Millésime

Pink Cabaret

Le show annuel de Pink Cabaret a lieu cette année le 29 juin 2019 au …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.