Breaking News
Home > Actualités > Statue Gallieni s’installe au Musée
Arrivée de la Statue Gallieni
Arrivée de la Statue Gallieni

Statue Gallieni s’installe au Musée

L’arrivée dans le parc du Musée

Mardi 8 décembre 2015, deux pièces d’importance ont pris place au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux. Tout d’abord, le plâtre du Général qui a été installée dans l’espace “Marne 14” du parcours d’exposition permanente. Ensuite, le bronze avec son socle en granit brut (hauteur totale 4,5 m) qui trône désormais dans le parc sur une plateforme coulée cet automne.

La Statue Gallieni

Les sculptures sont l’œuvre d’Eugène Benêt, un artiste un peu tombé dans l’oubli aujourd’hui. Le plâtre a été présenté au salon d’automne en 1920. La réplique en bronze fut réalisée par la fonderie Rudier, à la demande de l’état. Elle a d’abord été installé à Trilbardou en 1923 sur une parcelle appartenant à la ville de Paris où elle est restée jusqu’en 2007, date à laquelle elle fit l’objet d’une tentative de vol. Elle était depuis lors conservée dans les réserves de la ville de Paris à Ivry-sur-Seine.

Statue Gallieni
Statue Gallieni

Les statues sont l’œuvre du sculpteur Eugène Benêt, un peu tombé dans l’oubli aujourd’hui. Pourtant il est statuaire de l’œuvre publique la plus répandue en France : le poilu triomphant ou poilu victorieux. Et oui le même que celui présenté dans la salle d’introduction du musée (mais sans la moustache !).

Les deux œuvres sont des dépôts de l’Etat via le CNAP (Centre National des Arts Plastiques). Leur restauration, leur transport et leur installation ont été rendues possibles grâce au mécénat de la France mutualiste (société d’épargne et de retraite). Il aurait été, en effet, impossible au musée de financer les 70 000€ qu’a coûté l’opération.

Une installation avec de grand moyens

En effet ce n’est pas une mince affaire que de déplacer 6 tonnes de granit pour venir les positionner à l’endroit prévu au millimètre près. Il aura fallu une énorme grue, son conducteur, et cinq spécialistes qui l’assistent pour mener à bien cette spectaculaire implantation. Tous ceux qui regrettaient de ne plus croiser la célèbre œuvre d’art sur le trajet de Claye-Souilly à Meaux seront heureux de pouvoir à nouveau l’admirer ici.

De nuit, cela promet d’être encore plus beau avec l’éclairage prévu au sol pour l’illuminer. Les emmanchement qui se positionnent normalement en dessous du socle, ont été disséminés dans le parc où ils feront le bonheur des visiteurs l’été prochain, qui pourront s’en servir pour pique-niquer.

Retrouvez l’article complet de Jean-Charles Marchand dans « Autant en emporte la Marne »

Check Also

Manuella Arnold, Femmes Merveilleuses

Femmes Merveilleuses

Manuella Arnold a sorti le 8 mars 2018 son livre : Femmes Merveilleuses. Le deuxième …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.